Courrier des lecteurs

" Monsieur SENSEMAT,

Je me permets de vous écrire pour ...... vous dire que je suis fan de vous ! Plus sérieusement, il y a quelques années je m'étais délecté de votre bouquin "Le délit d’entreprendre", il m'a tellement plu ce livre, que je pense l'avoir lu trois, quatre fois. C'est en "tapant" votre nom sur mon moteur de recherche que j'ai découvert votre dernier livre !

J'ai pas mal aimé aussi, mais je viens à l'instant de découvrir toutes ces coupures de journaux qui sont archivées sur votre site, je me suis régalé d'en lire quelques-unes dans l'ordre chronologique ! Je me rappelle bien de votre magasin à Fleurance "la bourse de l'outil", combien de fois mon Père m'y a amené (nous sommes de xxxx). J'ai encore une perceuse à colonne, un nettoyeur HP et quelques autres outils .... Qui fonctionne encore et me servent surtout !

Je suis fan car, franchement, vous me donnez vraiment envie de foncer et de ne surtout pas baisser les bras. Je suis en difficulté depuis quelques temps et j'espère pouvoir me dépêtrer de ces tracasseries !

Normalement, il parait que quand on veut on peut et que notre vie n'est pas si tranquille que ça aussi, ce serait trop facile sinon !

Permettez moi de vous souhaiter une bonne continuation au Canada, mais j'espère aussi qu'il reste encore un petit peu de place dans votre cœur pour notre beau pays qu'est la France ! Moi je l'aime mon pays et je fais abstraction de tous ces cons & imbéciles (permettez moi ces adjectifs je n'ai pas trouvé, ni cherché d'ailleurs autre chose à écrire, pour moi un con est un con !!) qui foulent son sol ! Je sais aussi que ces gens peuvent faire beaucoup de mal et vous en avez subi les conséquences, je vous comprends.

Merci Monsieur SENSEMAT, pardonnez moi d'avoir certainement encombré votre boîte mail mais il fallait que je vous écrive pour vous donner mon sentiment.’’

P.P



je ne partage pas à 100% tous les propos de jean claude sensemat, mais gersois de toujours, connaissant parfaitement l'histoire et l'histoire de l'histoire, je témoigne que cet homme d'affaire gersois a été spolié, avec avidité, vice et forme par le gotha politique local .... bien loin derrière lui, j'ai connu la même aventure, tout fut fait pour detruire " les vieux terroirs de gascogne" une entreprise agroalimentaire que je dirigeais dans les années 80:90 ... le gers est sordide , affairiste de cour, il n'aime pas la réussite , la jalouse, et la detruit , ..... tout le gotha gersois fréquentait assidument les "garden parties " à fleurance et trahissait ensuite cet homme d'affaire gersois au point de le ruiner ;...via les conneries du tribunal de commerce d'auch ..... les manigances ..... il avait dénoncé l'affairisme maçonnique local , ordre fut donné de le "tuer " amen !!!!

A.C.

 


 

le gers est habité par une maffia d'"affaire et une avocature aux ordres ? c 'est une pitié

A.C.

 


 

C'est vraiment la réalité des choses Jean-claude . J'ai été trahis dans ma société et salie par jalousie et derrière le rouleau compresseur qui est l'état . Il y a que se qui prend pas de risque qui critique . On est du méme village et aujourd'hui si j'en suis là avec mes sociétés , c'est bien grâce à un exemple qui se nomme Jean-claude SENSEMAT

W.B.

 


 

Comme je vous reconnais ! Comme je vous donne raison!

Je vais me procurer le livre et à l'occasion de votre voyage en France, je vous demanderai une dédicace. Je parle beaucoup du Canada en ce moment notamment professionnellement. Début mai après ma thèse, je vous poserai plein de questions. À bientôt je vous embrasse.

V.P.

 


 

Bien dit  en effet l'esprit gersois est en effet ici assez fermé tel un entonnoir. Les gersois ont un probleme avec l'argent, ils jalousent la reussite mais monsieur nous sommes avec vous, il y a des gens comne moi ici qui font front! Bonne continuation

J.M.

 


 

Je vous écris ce courriel car je viens de terminer votre nouveau livre. Félicitations !! C’est une poignante démonstration du fonctionnement de notre pays… Tout notre système marche sur la tête et les mentalités françaises n’aident en rien. La France devenue pays des droits acquis et non plus des droits des hommes.

C.J.

 


 

monsieur sensemat, je vous remercie pour votre dernier livre consacré au sort qui vous a été réservé dans notre département commun . Tout ce qui est expliqué est affligeant, pour vous , pour la justice, pour les auxiliaires de justice, les tribunaux de commerce et bien entendu les banques ..... Certes l'administrateur judiciaire qui vous a pillé a été mis en prison, mais cela n'a rien rendu de vos sociétés, rien rendu des emplois au gers .... et les protagonistes de cette affaire pavannent dans le gers ..... 

A.C.

 


 

c est bien tu as rebondi avec toute les saloperies que long ta fait

C.D.L

 


 

le soir même j'avais commencé la lecture.j'avais fini vers deux heures du matin, . Il est passionnant, je me suis toujours demandé  tout au long de  cette lecture comment j'aurais réagi si un  jour  je m'étais retrouvé dans des situations équivalentes. Bien sûr je n'ai pas la réponse, mais je crains le pire. J'ai beaucoup pensé à toi après cette lecture, à toi et à ta femme et à ton fils,, et j'ai encore mieux compris que quand tu me le racontais  l'enfer dans lequel des malhonnêtes,des tordus, et tout un système vous ont  enfoncé dans une situation dramatique. Heureusement tu as eu l'intelligence de sauver l'essentiel et tu as eu bien raison de quitter ce pays qui t'a trahi, mais qui nous  trahit en fait à tous ,tous les jours ,et de différentes manières.

Ce livre tombe bien à une période politique et  économique où beaucoup de Français se posent des questions, du style faut-il partir ou faut-il rester. Je ne doute pas qu'il va faire un certain bruit dans le monde politique et les médias.
Bravo encore pour ton courage, et pour ce côté "gascon" que je partage avec toi!

G.D

 


 

"J’ai bien aimé votre chapitre FRANCS-MAÇONS DE DIEU car il est évident que le but de la FM n’est pas de détruire mais polir la pierre brute…Mais votre histoire est une bonne leçon pour ceux qui font commerce d’humanisme.

J’ai moi-même été initié au GO mais cette laïcité exacerbée n’est qu’une vision française de la FM.
J’ai donc rejoins la GLNF et les frères ouverts au monde et à la spiritualité…"

 B.B

 


 

Lu la semaine dernière, votre livre m'a vraiment intéressé dans le sens notamment où il confirme l'analyse que je fais de la société française (voire occidentale) actuelle.Vous avez dû faire face à de nombreuses difficultés et vous avez réussi à les surmonter, cela m'a inspiré considérant ma propre situation. J'ai vu plusieurs autres analogies comme le fait d'avoir voyagé et travaillé très tôt à l'étranger et avoir eu une compagne asiatique. Je vous remercie pour ce livre très intéressant...j'ai été sensible à votre histoire où vous avez fait face avec honnêteté et sincérité à des personnes malveillantes, jalouses et agressives.

M.S

 


 

I have gone through your book “FRANCE YOU BETRAYED ME”. I really feel your own country has betrayed you when you have been successful in France while providing jobs to hundreds of people as well as paying of revenue in the shape of taxes. Anyway, from the Book I learn that now you are better off and atleast do not feel suffocated.

A.R

 


 

« ...très dur pour expliquer ta souffrance et pour ceux que tu as identifiés comme tes bourreaux, cependant pas beaucoup de mots pour ceux que tu ne connais pas et moi non plus qui ont peut-être participé à des conversations de marché ou de voisinage pas sympa, tu connais les Hommes, mais ne t'ont pas détestés autant que tu le crois sans doute, d'ailleurs puisque tu crois en Dieu tu dois avoir de la compassion pour eux qui n'ont peut-être pas eu les moyens de comprendre. Pour ma part je suis très loin de tous ça et j'essaye de parler le moins possible du Gers que je hais de toute mes forces en silence. »

N.C

 


 

 "un livre que tout entrepreneur devrait lire pour ne rien laisser échapper du monde actuel et qui se lit comme un roman"

Paul-Loup SULITZER


 

"Le livre de Jean-Claude Sensemat est essentiel car il est vrai, bien écrit et exprime au plus au point la coupure entre l'État et ses meilleurs talents. Le lire c'est comprendre ce qu'il faut faire pour la France qui doit redevenir le meilleur pays où il fait bon entreprendre"

Pdt de Lafont Presse 


 

"...vous incarnez tout ce dont la France manque: optimisme, courage, esprit d`entreprise, ethique et sens du travail. Il est malheureux que les entrepreneurs soient obliges de quitter un beau pays dirige par une technocratie detachee des realites, pretentieuse et clanique. J`avais fait le meme constat et c`est la raison pour laquelle j`ai egalement quitte la patrie pour le souffle d`optimisme et de dynamisme qu`offre l`Amerique du Nord."

B.C.T

 


 

"...Un regret: on le referme trop vite tant il se lit comme le roman passionné et vivant de la vie d'un homme qui a des choses vraies à dire. Cette liberté de ton dans un pays étouffé par le "politiquement correct ",  est une vraie bouffée d'air pur. Les vérités assénées  concernant le monde de la justice:  magistrats,avocats, administrateurs judiciaires font du bien à lire . C'est ce que je pense profondément ayant pu  fréquenter ce monde-là  pendant de nombreuses années. J'ai trouvé très évocateurs pour moi les lieux où cette histoire se déroule: - sous le soleil gersois( mais où on ne retrouve  pas l'esprit chevaleresque de d'Artagnan) vu les personnages qui sont décrits  - dans la "Ville rose"  si faussement joviale et accueillante  (rappelons nous  l'indigne l'affaire Baudis si présente encore dans tous les esprits et qui n'a pas grandi la magistrature!)  et enfin dans celle belle ville "joyeuse et festive de  Montréal"  comme VOUS la qualifies. Tout  cela donne à ce livre la peinture d'un roman où les intrigues, l'argent, la jalousie sont les ressorts d'une triste réalité humaine, mais qui finalement comme dans un film américain a une "Happy end ce que j'aime beaucoup."

J.L.M

 


 

« … je me suis procuré vos deux livres. J'ai lu votre histoire moitié en anglais, moitié en français. La traduction est bien faite, elle respecte votre style et votre cadence. Le traducteur a du éprouver quelques difficultés relatives à votre récit des déboires concernant le juge du TGI qui s'est substitué au juge consulaire, nuances juridiques typiquement françaises. Vous avez fait face à pas mal d'obstacles à cause de ces fonctionnaires de justice douteux et incompétents (votre groupe ... votre ex femme ..) et même avec HSBC Toulouse !... »

B.M

 


 

« …intéressant votre vécu avec Air France. Vous êtes tombé sur la compagnie la plus mal gérée en France. Des dirigeants qui ignorent les règles les plus simples de la concurrence, des bons pères de familles orgueilleux qui vivent encore dans les années 70 et refusent de voir la réalité de 2013 en face. Il ne faut pas s’étonner quand l’action d’Air France passe de 15 euros à 3 euros. Un jour la valeur va tomber à 0,3 euro et la compagnie va disparaître. Avec sa rigidité et sa lourdeur, le non-sens et l’incompréhension cette baleine Air France va s’étouffer d’elle-même. Ils ont perdu un bon client comme Vous, je peux vous dire que vous n’êtes pas le seul, ni le premier. Ils vont perdre d’autres et beaucoup. Ils coupent la branche sur laquelle ils ont assis. Ils ont méprisé longtemps les lowcost, maintenant ils s’y mettent. Trop tard, le marché est déjà pris. Ces bureaucrates déconnectés ouvrent des lignes au hasard et en ferment là où il ne faut pas. Ils ne s’inquiètent pas car c’est l’état qui paie et encaisse leur dette. Ils s’en moquent, car l’état est impersonnel, il appartient à tout le monde et à personne. Peut-être jusqu’au moment où l’état se réveillera, stoppera l’hémorragie et puis Adieu Air France…. »

A.D

 


 

WOW quelle histoire! A la fois passionnante et terrifiante. En tous cas, très belle revanche sur la vie. Très bien écrit et se lit facilement... à quand la suite...?

E.Q

 


 

Bonjour Monsieur Sensemat, Mais que je suis heureux, heureux de voir que vous pouvez rebondir quelque soit les circonstances, ! Jeune homme à l'époque de la découverte de votre livre la Patronade, c'est '' l'élément déclencheur '' qui m'a poussé à me lancer, ... et réussir à mon petit niveau; puis contrôles fiscaux, dénonciations non fondées, redressement,... et que nous nous en sommes sortis uniquement à force de travail.
Honnêtement, après votre livre, je vous avais complètement perdu de vue, pris dans mon petit engrenage de ma petite entreprise, mais votre livre est toujours sur ma table de chevet : et je vous remercie beaucoup, ! tout va bien maintenant (ouf), mais le plus important pour moi : vous n'avez pas seulement rebondi, vous avez explosé, bravo, ! et de bien vous remercier, sans entrepreneur de votre trempe pour modèle, que ferions et deviendrons nous ?... 

P.P